• lydierenckly

Le bain de forêt (2)

Comment en profiter au mieux ? Le professeur Qing-Li propose une méthode baptisée la sylvothérapie, l’autre nom du "Shinrin-Yoku". Il préconise l’ouverture des cinq sens : - par la vue : "remarquez la verdure luxuriante des arbres et les riches bruns du sol sous vos pieds", lit-on dans l’Art et la science du bain de forêt - par l’ouïe : "entendez les oiseaux gazouiller et le vent bruissant dans les feuilles des arbres" - l’odorat : "inhalez le parfum de la forêt, respirez les essences -le toucher : "sentez l’air sur votre peau, la chaleur du soleil, placez vos main sur le tronc, allongez-vous sur le sol, mettez-vos mains dans un ruisseau, plongez vos mains dans les feuilles tombées, marchez pieds nus…" - le goûter : "faîtes l’expérience de la fraîcheur de l’air. Pendant que vous respirez profondément, infusez une tasse de thé d’écorce et buvez dans la forêt". Cette pratique est possible dans n'importe quel endroit où se trouvent des arbres ; un parc avec un quartier de pelouse, d'herbe, un banc où vous installer... L’important est de laisser de côté son téléphone et son appareil photo. Et plus c’est long, plus c’est efficace. "Restez si possible deux heures, même si vous allez ressentir les effets au bout de 20 minutes", nous dit le médecin japonais. L'objectif est d’apprendre à rester concentré(e) sur l’instant présent. Vous pouvez, également, agrémenter cette ouverture des cinq sens par quelques exercices : - varier les climats ou les sensations (en enlevant votre blouson un moment, par exemple) - respirer lentement et profondément - observer et noter ses émotions avant, pendant, et après votre bain de forêt.

Bain de forêt